Wonder Woman : film féministe ou réel promoteur de la parité hommes – femmes ?

S’il y a bien des sujets que je refuse d’aborder ou alors je le ferai avec des pincettes, ce sont tous les sujets liés à la politique, aux problématiques de nos sociétés et à l’économie. Pourquoi ? Pour la simple et bonne raison que j’estime ne pas avoir suffisamment de connaissance en la matière. Mais aujourd’hui, il me semble important de parler de la place des femmes dans la société. Tout d’abord parce que je suis une jeune femme qui tente de se faire une place dans une société qui reste arriérée et majoritairement masculine, avec un job que cette même société ne comprend pas ou ne sait que très évasivement définir. Parce que je suis entourée de jeunes femmes inspirées et inspirantes qui tentent elles aussi de se faire entendre dans cette même société. Et puis surtout parce que je suis allée voir au cinéma le film « Wonder Woman ».

À l’heure où je publie ces quelques lignes, il n’est plus à l’affiche – à mon grand désarroi car je serai bien allée le voir une seconde fois. Mais il reste ancré en moi et fait partie de mon quotidien. À travers le compte Instagram de Gal Gadot, à travers la prochaine sortie de « Justice League » et à travers cette citation que j’ai retenu du film et qui a résonné en moi.

« Ce n’est pas le mérite qui compte. C’est d’y croire. Et moi j’ai décidé de croire en l’amour. »

Mais avant toute chose, parlons du film

Wonder Woman, c’est l’histoire de Diana Prince, fille de la reine des Amazones, Hippolyte. Elle grandit sur une île paradisiaque, Themiscyra, proche de l’utopie, totalement isolée de la civilisation humaine jusqu’au jour où Steve Trevor traverse la barrière qui cachait l’île. Steve Trevor est un espion britannique qui tente d’obtenir des informations sur la nouvelle arme des allemands pendant la Première Guerre Mondiale. Désireuse de l’aider, Diana quitte son peuple et son île avec Steve, pour rejoindre le continent et le front.

Je ne rentrerai pas plus en détails dans l’histoire ou le film pour éviter de spoiler celles et ceux qui ne l’auraient pas encore vu (mais qu’avez-vous ces derniers mois ? Haha !). Mais je vous dirai juste que j’ai A.DO.RÉ. ce film. Autant d’un point de vue visuel et graphique (j’ai d’ailleurs l’impression que mon œil change depuis que je travaille de plus en plus sur des photos à travers mon boulot), que musical et synoptique et jusqu’aux personnages, hauts en couleurs et de tous horizons.

Si j’ai choisi de vous parler de ce film sur LIDM, de vous le présenter lors de ma revue cinématographique de la semaine, c’est surtout pour la morale et le message que l’équipe du film porte à bout de bras. Les femmes sont aussi des héroïnes. Elles peuvent elles aussi guider un pays, une civilisation, une armée d’hommes vers la victoire. Elles savent se battre pour leurs convictions, se faire entendre lorsqu’on tente de les réduire au silence, voir au-delà des apparences, de l’évidence et de la normalité.

Les femmes ne dépendent pas des hommes pour travailler, être heureuse, gagner leur vie ou tout simplement vivre. Mais elles ont besoin d’eux pour le faire. Et inversement. Hommes et femmes ne dépendent pas l’un de l’autre. Ils ont besoin l’un de l’autre et c’est en collaborant ensemble qu’ils trouvent la solution à tel ou tel problème.

« Derrière tout grand homme il y a une femme. »

On connaît toutes et tous cette fameuse maxime. La réciproque est tout aussi vraie et importante, « derrière toute grande femme il y a un homme ». Et j’ai adoré « Wonder Woman » pour cela. Diana n’arrête jamais d’écouter son instinct, de suivre son cœur plutôt que sa tête. Elle ne se fie pas aux règles imposées par cette société dans laquelle elle a grandit ou par celle qu’elle découvre dès son arrivée à Londres. Elle se fie à ses propres règles. Mais surtout, elle n’oublie jamais de se fier aux intuitions des hommes qui l’accompagnent, la guident et la soutiennent dans son odyssée. Elle sait s’effacer pour leur laisser la place, leur donner raison et les laisser diriger et prendre des décisions lorsque cela est nécessaire.

Pour en revenir à cette petite phrase que Diana prononce vers la fin du film, elle m’a marqué parce qu’elle résume parfaitement son parcours et ses choix tout au long de son odyssée. Elle n’est pas guidée par une soif de vengeance, par sa raison ou par les conventions. Elle est guidée par son amour pour sa famille, pour sa patrie, son amour pour ces hommes qu’elle ne connaît pas et souhaite sauver et enfin par son amour pour Steve.

En ressortant de la projection de Wonder Woman, je me sentais regonflée à bloc, empowered comme disent les anglais, prête à ma battre pour ce que je voulais sans laisser personne me détourner de mon chemin ou me dire que « de toute manière je n’y arriverai pas ».

Et pour moi, le message de ce film est celui-ci. « Wonder Woman » rappelle que les femmes sont autant capables de se battre que les hommes, que nous valons autant qu’eux et que nous pouvons tenir les mêmes postes importants et à hautes responsabilités que les hommes. Mais cette histoire souligne aussi que nous devons agir par, pour et avec amour. Oui, la raison est importante. Mais il faut arrêter de se plier aux conventions, à ce qu’il est bien de faire. Faites les choses par amour ou ne les faites pas.

Et vous, avez-vous vu « Wonder Woman » ? Qu’en avez-vous pensé ?

With all my love,
M.

2 commentaires sur « Wonder Woman : film féministe ou réel promoteur de la parité hommes – femmes ? »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s