Evolutions capillaires : mon parcours et le reflet de mon moral

Si vous me suivez sur Twitter (comment cela ce n’est pas le cas?! Il va falloir y remédier rapidement…😉), vous avez dû voir passer récemment mon tweet complètement désespéré… Je ne supporte plus mes cheveux !

Bon, le problème c’est que cette crise capillaire est bien plus profonde qu’une simple urgence beauté et reflète surtout l’état actuel de mon moral… Du coup pour éviter de commettre l’irréparable (il y a une jolie coupe – TRÈS – courte qui me fait de l’oeil depuis quelques temps…) je me tiens loin de toutes paires de ciseaux et des salons de coiffure.

Et puis je me suis dit qu’une petite rétrospective de mes aventures capillaires calmerait probablement cette crise et que j’allais partager tout cela avec vous !

Chassez le naturel…

Brune au naturel, je n’ai jamais vraiment aimé ma couleur. Je vous l’accorde, nous ne sommes jamais satisfaits de ce que nous a offert la nature mais pour moi, cela va un peu plus loin, je ne me sens pas vraiment moi en tant que brune. Du coup, il y a une dizaine d’années, premier léger changement : Mam m’emmène chez notre coiffeur habituel (un salon Fabio Salsa à l’époque) pour faire des mèches miel/caramel. Ma chevelure est plus lumineuse, le soleil intensifie tout cela, je suis ravie ! Je conserve mes mèches pendant plusieurs mois mais les heures passées à arpenter les bassins chlorés ternissent mes jolies mèches qui perdent leur lumière. Au début, je retourne plusieurs fois chez le coiffeur pour les entretenir mais rien à faire, je me lasse…

Du long au court : – 20cm en à peine 10 minutes

Mon entrée en terminale se rapproche et avec elle les questions d’avenir importantes, les décisions inévitables, les examens… et je coupe tout ! Ma chevelure ondulée est remplacée par un carré dégradé et effilé (le duo imparable pour une masse de cheveux importante que l’on veut maitriser…). Que je regrette – TRÈS – vite ! Mam m’avait pourtant prévenue… et m’aide à relativiser : « Ça va repousser, sois patiente, ne t’en fais pas ! »

… il revient au galop !

Et puis les mois passent, les examens du bac se rapprochent et mes longueurs sont revenues ! Je rentre en classe préparatoire et découvre les khôlles, les listes de dizaines de livres à lire, la vie sociale inexistante, les insomnies et la fatigue. J’ai retrouvé mes cheveux longs et mon brun naturel mais tout cela ne me préoccupe plus, je me bats avec Kant, l’Histoire de France et Madame Bovary. Et puis l’année passe, nouvelle baisse de régime, nouveau choix d’études : la prépa ce n’est plus pour moi ! Résultat des courses : je fais ma rentrée en fac de langues à la Sorbonne et je me remets aux mèches blondes avec l’aide de la coiffeuse habituelle de Mam, Emilie B qui a maintenant son propre salon près de chez nous.

Nouveau choix professionnel = nouvelle couleur !

Et puis 6 mois plus tard, rien ne va plus : une licence LLCE en espagnol c’est bien, mais je vais faire quoi avec ? J’arrête mes études et je vais travailler ! Et je deviens blonde ! Soit dit en passant, il est vrai que les garçons se retournent plus sur une blonde, je ne me suis jamais faite autant siffler et klaxonner qu’à cette époque. Merci mais non merci ! Et puis l’été arrive, j’entretiens bien ma couleur pour qu’elle ne jaunissent pas et en plus à la rentrée je reprends mes études en alternance ! Et je cherche un appartement pour m’installer toute seule !

Envie d’un grain de folie…

Les fêtes de fin d’année passent, Chaton arrive à l’appartement, mes études se passent bien, j’adore mon boulot et mon blond me plait tout autant. Mais j’ai envie d’un petit plus, d’un coup de pep’s supplémentaire. J’ai pris ma décision et je file chez Emilie B pour ressortir une heure plus tard avec des pointes rouges ! Je suis aux anges ! J’entretiens ma couleur, on refait quelques mèches pour éclaircir de temps en temps et on intensifie le rouge pour qu’il dure. Mais durant l’été il est devenu rose patiné et ça me plait alors je garde cette teinte. Mes cheveux poussent, ondulent et il va falloir rafraichir les pointes. J’aime mon blond alors on raccourcit, on illumine et le rose disparait.

Pour enfin trouver ma couleur et me trouver

Et puis 2015 arrive, j’ai de nouveaux projets, des envies d’avenir mais surtout le moral au beau fixe. Et depuis quelques temps, un changement capillaire me fait envie. RDV pris, je fonce chez Emilie B et on en discute, elle me conseille, comme à chaque fois. Une heure et demie plus tard, je ressors du salon avec une chevelure rouge rubis et l’impression d’irradier. Cette fois c’est la bonne. Il me faut très peu de temps pour apprivoiser cette couleur, je me sens enfin moi ! Les mois passent, je suis toujours autant en phase avec ma couleur et ma chevelure qui s’allonge à nouveau et retrouve ses ondulations. La Petite Sirène. Je suis parfois plus proche du roux et fais désormais mes colorations à domicile, cela coûte moins cher.

Et c’est reparti pour une coupe…

Avoir des cheveux longs, c’est beaucoup d’entretien et d’autant plus lorsqu’ils sont colorés. Et puis nous sommes en 2016, j’ai bientôt 22 ans, les derniers mois ont été compliqués et j’ai besoin de changer de tête. Inspirée par l’un de mes modèles féminins, j’appelle Emilie B (désormais elle est coiffeuse à domicile) pour lui demander conseils : j’ai envie d’un carré plongeant effilé. Le RDV est pris et les doigts de fée de ma coiffeuse font des miracles. C’est léger, c’est accordé à la forme de mon visage, c’est toujours aussi rouge et ça me plait ! Je m’éclate avec des sprays texturisant pour leur donner un peu de volume, je joue avec mes doigts pour les coiffer et exploiter cette nouvelle coupe que j’adore. Bouclés, lissés, ondulés… l’avantage du court c’est qu’il y a moins de masse capillaire à travailler.

Le grain de folie de trop

Je vis désormais en Angleterre dans le cadre de mes études et il faudrait que je pense à rafraichir mes pointes. Mais j’attendrai de rentrer en France pour cela, je ne confierai mes cheveux à personne d’autre qu’Emilie. Elle a des doigts de fée et est toujours de très bons conseils lors de mes changements. C’est aussi grâce à elle que j’ai enfin trouvé ma couleur idéale et que pour la première fois, j’adore mes cheveux courts. Et pourtant, j’ai encore envie d’un peu de changement, d’une touche de folie supplémentaire. Alors lorsque Mam m’annonce qu’elle a pris rendez-vous avec Emilie quelques jours avant Noël pour Mamie, elle et moi, je sais ce que je veux. Des pointes blanches. Mais Emilie ne peut pas me le faire, car ma base n’est plus naturelle. Elle me propose donc des pointes blondes dorées. Lorsque je découvre le résultat, je suis très contente. Mon visage est adoucit, ma couleur plus lumineuse et c’est l’effet que je recherchais.

Malheureusement, mes cheveux ne sont pas de cet avis. Ils sont secs, s’emmêlent en permanence et si je ne les lisse pas un minimum, ils sont fouillis et mes petites mèches rebiquent. Aux racines, je découvre des cheveux blancs et là je comprends : je suis allée un peu loin, j’ai peut-être abusée. Ma chevelure est fatiguée de tous ces changements au gré de mon humeur. Et puis de toute manière ma coupe ne me plait plus. J’ai envie de tout couper, de tout changer. A peine lavés et séchés, j’ai besoin d’attacher mes cheveux, de ne plus les voir. Ils me gênent. Enfin. Je me gêne moi-même, je suis fatiguée, mon moral ne suit plus, je ne suis pas bien dans ma peau et mes cheveux en sont le reflet et la première victime. Du coup, je me tiens loin de tout ce qui me donnerait envie d’aller chez le coiffeur ou de changer de coupe de cheveux et je pense un peu à moi. Je vais d’abord me remettre à flots avant de changer de coupe ou de couleurs de cheveux.

Et vous, quelle relation entretenez-vous avec vos cheveux ? Quel parcours capillaire avez-vous ? Et avez-vous des conseils pour soigner des cheveux secs et fatigués ? Je serai ravie de tester vos astuces pour raviver ma chevelure !

With all my love,
M.

Un commentaire sur « Evolutions capillaires : mon parcours et le reflet de mon moral »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s