Le « phénomène littéraire » : After

Vous avez sûrement entendu parler du phénomène littéraire du moment, After d’Anna Todd. Et encore, ce n’est pas à proprement parler de la littérature mais plutôt un roman de gare.
Ceux qui ne connaissent pas me diront sûrement : qu’est-ce qu’After ?
After, c’est tout simplement l’histoire de Tessa et Hardin, une américaine et un british qui se rencontrent à leur entrée à l’université.

Tessa est une élève studieuse, ambitieuse et réservée. Elle a un belle avenir devant elle et un adorable petit ami, Noah, que sa mère vénère.
Hardin est le bad-boy par excellence. Tatoué et piercé de la tête aux pieds, il est provocateur, grossier et cruel. Et il a un magnifique accent british.
Rien ne les rapproche. Jusqu’à ce qu’il la bouscule dans un couloir.
Là, vous allez vous dire : « Ok, mais pourquoi elle nous parle d’After ? »

J’y viens.

after

After est à l’origine une fanfiction écrite autour du personnage d’Harry Styles et par extension des autres membres du boyband britannique One Direction. Cette fanfiction est à l’origine publiée sur Wattpad par Anna Todd et a été lu plus d’un milliard de fois. Ce qui l’a rendu célèbre, a intéressé les éditeurs qui en ont fait un véritable phénomène et aujourd’hui on trouve After dans toutes les libraires (la saison 2 vient d’ailleurs d’être publiée).

Je suis moi-même auteure d’une fanfiction et c’est d’ailleurs pour cela que j’ai voulu lire After, contre l’avis de mon entourage, pour voir ce que je pouvais améliorer dans mes écrits, etc. Et bien j’aurais dû les écouter. Car ce livre est ma plus grosse déception « littéraire ».

Je m’explique.

Tout d’abord, pour que les choses soient bien claires, je n’ai rien contre l’auteure, au contraire, je suis contente pour elle que son histoire récolte un tel succès. Mais je ne comprends pas le choix des éditeurs.

En lisant la 4ème de couverture, en effet, on est un peu intrigué par cette histoire. Mais quand on se plonge dedans, toute l’intrigue disparait.

Tessa est une élève studieuse, coincée et vierge. Ok.
Hardin est tout l’opposé et change de partenaire tous les soirs. Ok.
Ils se rencontrent, se détestent mais s’aiment. Ok.
Il lui fait tout découvrir, elle l’apaise, le change. Ok.
Finalement, la vérité éclate, c’était un pari. Ils rompent. Ok.
Et ?

Et c’est tout. L’intrigue se dévoile dès le début. C’est du lu, relu et re-relu dans le monde des fanfictions. De plus, je trouve que la plume de l’auteur ne casse pas trois pattes à un pingouin. Et ce n’est pas parce que c’est une traduction, j’ai lu la VO pour vérifier.

Les éditeurs y ont sans doute vu un bon coup de pub, une bonne idée pour gagner des sous et faire le buzz. Tant mieux pour eux et pour Anna Todd, mais s’il vous plait, ne parlez pas de littérature ! Ce n’est pas de la littérature, c’est un roman de gare !

Alors vous vous direz sûrement « elle est jalouse parce qu’elle n’aura pas cette chance avec sa fanfiction ». Ce n’est pas de la jalousie, je suis juste réaliste. Il y a de véritables magnifiques fictions qui existent (Room 333, AlreadyTorn, wild-souls entre autres) qui mériteraient d’avoir ce succès.

Je vous le rappelle, cet article n’engage que moi et a été publié car je souhaitais partager mon avis.

Si vous souhaitez en débattre ou me donner votre avis après l’avoir lu, n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire juste en dessous, je serai ravie d’en parler avec vous !

Lots of love,
M.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s